UNE RENCONTRE ... au-delà

P1080360

 

Sherbrooke – lundi 15 octobre 2018

 

Il est 8 heures précises lorsque la sonnette de la  porte d’entrée retentit. Il faut croire  que le  québecois qui se respecte n’a qu’une parole : 8 heures, c’est 8 heures, été comme hiver, même par  – 30 °, tempête de neige, route verglacée ou pas. Il lui arrive même d’être en avance…

En bon Normand prévoyant qui se respecte (lui aussi), DC est tout bien préparé, propre « dans et sur lui », rasé de près comme un mur enduit à  neuf, lorsqu’il accueille son visiteur.

 

- Bonjour ! Entrez !

Un grand gaillard, d’âge presque mûr, au  sourire naturel empathique, trousse à outils sous le bras, se présente, avec un accent du terroir québécois pure souche…

- Hello ! Ça va bien ? Je suis Philippe de « videotron » [fournisseur de référenceInternet] je viens pour installer la box internet !

Après un court instant de doute et  de décodage oral, DC se contente de lui répondre qu’il « va bien » se gardant de lui dire  qu’il « a mal » à ses deux côtes fracturées…Secret défense !

Et Philippe de se mettre à la tâche, sans plus attendre, assis sur le parquet, les jambes tendues en dix  heures dix, les doigts dans les trous, les fils dans les trous, le tournevis qui visse et revisse sans détour,  un œil sur l’écran de contrôle, l’autre qui supervise, sans  parasitage ni caméras de surveillance…

Tout en vacant à ses occupations « douces » (fractures obligent), DC essaie d’établir le contact à distance, sans succès probant.

- Ça va bien ?  Y a pas de problème ?

- C’est correct ! Tout est sous contrôle !

 

Philippe semble ailleurs.

Le silence se fait à nouveau entendre …

Et c’est à cet instant précis qu’il se  rompt, comme par magie !

 

Semblant soudainement réaliser que DC est présent, Philippe délaisse ses instruments de précision et  pose la question qui va changer la face du monde :

- Dis-moi D est ce que tu aimes la musique classique ?

Si l’usage du prénom et du tutoiement,  habituel chez les  Québecois, ne choque pas DC, la question en apparence incongrue le  surprend dans un premier temps. Une petite lumière s’allume ...Serait-ce un passionné de musique comme lui ?

- Oh oui ! j’ai toujours aimé la musique classique, mais j’ai aussi découvert d’autres genres musicaux, le jazz, les musiques traditionnelles et populaires...Et vous ?

- J’y suis très sensible, j’aime l’écouter et aussi la pratiquer...Je me suis mis à la clarinette il y a quelques mois, un instrument pas si facile mais tellement beau !

 

De la box à la musique il n’y a qu’un instrument ! Quel bonheur !

Ce matin, une rencontre imprévue avec un  mélomane !!! J’en oublierais presque mes côtes …

Suit alors un échange musical entre deux passionnés que le hasard a eu la bonne idée de faire se croiser par ce beau matin, comme dans un décor  de couleurs automnales aussi flamboyantes que chaleureuses.

P1080085

DC apprend que P a pratiqué le piano à haut niveau pendant 10 ans. Celui-ci, complètement libéré, dit  avoir toujours fait corps avec son piano et se met à jouer  la 9 ème symphonie de Beethoven sur un clavier fictif  tout en chantant les phrases musicales...On s’y croirait !

Confidences autour d’une box en devenir, P apprend que D joue de l’accordéon diatonique depuis 10 ans et se dit curieux de voir l’instrument. D ne se fait pas prier, ravi de montrer son « petit bijou ». Délaissant le parquet,  P entreprend de s’asseoir sur le canapé, en face de D. Curieux et intéressé , il découvre  ce qui diffère un chromatique d’un diatonique puis écoute religieusement quelques morceaux joués par D ...Une révélation inimaginable en plein travail !

Tout est bon dans le partage : même le smartphone que P prête à D pour lui faire découvrir des vidéos de concert sur « youtube » tout en surveillant le résultat des tests de fonctionnement de la box. Roed Bolette, Suramar Zone, Taverns, Garrison Music et Alina Gingertal n’ont plus aucun secret pour D en ce milieu de matinée...Et réciproquement, échange de bons procédés : Têtes Raides,  Ogres de Barback dans le genre, Ibrahim M., , ensembles vocaux et plus encore,  parce qu’affinités.

 10H30 Retour à la réalité : contrat rempli, la box fonctionne, Wifi compris .

Il est temps de se quitter, à regrets, P et D échangent leurs adresses mails pour partager d’autres musiques, par dessus l’Atlantique, contre vents et marées, tempêtes tropicales, tsunamis et autres billevesées...

 

- Merci très sincèrement  D ! Tu m’as  « fait » ma matinée ! Que du bonheur !

- Complètement imprévu ! Merci à vous P « pour ce moment » ...Mais au fait, pourquoi m’avoir demandé si j’aime la musique classique ? Ce n’est pas une question neutre !

- C’est parce que j’avais en tête la mélodie d’une symphonie que j’écoutais dans ma voiture en venant ici . Je crois que j’avais envie d’en parler.

- J’ai donc eu de la chance !

- Oui mais ...On aurait pu parler de Dieu !

- Dieu ???

- Oui, je suis devenu croyant il y a quatre ans…

- Effectivement, on aurait pu parler de Dieu…mais croyez moi, je préfère la musique.

- Mais toi D, tu es croyant ou non ?

- Moi je crois en l’Homme ...

- Mais justement D, l’homme n’est pas bon. Il fait la guerre, il tue…

- Effectivement, il y a beaucoup à dire...Ce serait intéressant de parler de Dieu avec vous, mais bon...ce sera pour une autre fois.

 

P1080383

« C’est pas l’homme qui prend la mer

C’est la mer qui prend l’homme »

 

Ah men ,,,